La lettre au patient en néphrologie

Voici comment après plusieurs heures de travail et en travaillant sur chaque mot et expression , nous avons conçu à la Pitié dans le service de Néphrologie le modèle de lettre à envoyer aux patients.

MODELE DE LETTRE –   Nous envisageons encore de l’améliorer –

Nous avons enfin ouvert notre nouveau service d’accompagnement personnalisé des personnes suivies pour une insuffisance rénale.
Nous sommes heureux de pouvoir vous recevoir pour une consultation le
Si vous apportez votre ordonnance de médicaments et votre pilulier, nous pourrons aussi vous aider à faire un plan de prise de vos médicaments, et répondre à toutes vos questions où celles de votre entourage. Nous discuterons aussi, au cours de cette consultation, de votre projet de soins et de vos besoins.
La réussite de notre projet repose sur votre participation et sur les suggestions que vous pouvez nous faire sur l’amélioration de la qualité de notre service.
Au cas où la date prévue ne vous conviendrait plus, appelez-nous à l’accueil des consultations, et laissez-nous vos coordonnées pour que nous puissions vous rappeler.01 42 17 72 03
Nous vous remercions d’avance, pour l’aide que vous allez nous apporter, pour améliorer la prise en charge de tous les patients du service de néphrologie.
Sincèrement, l’équipe soignante

J’ai associé sur la lettre à Elise de Beethoven, c’est comme si le patient devenait à chaque fois l’être le plus important au monde lors de  chaque consultation. La lettre prend tout son sens , car il s’agit de personnes en échec thérapeutique , il faut leur donner envie de venir et aussi utiliser un langage où ils se sentent des sujets de droit , on évoque le plan de prise – expression à revoir – mais nous avons observé que les patients avaient trop de comprimés , de sachets, à prendre ( parfois une vingtaine par jour) . En plus une des causes de non observance est à attribuer à des confusions dans les posologies ou à des auto-modifications par le patient de son traitement. Nous leur disons aussi que nous avons besoin d’eux et souvent cet argument leur plaît : ah si vous avez besoin de moi, je viens c’est sûr. Au fond si on réfléchit en termes d’interdépendance des lois du vivant, n’est ce pas vrai que nous avons besoin les uns des autres pour maintenir un haut degré de vie . Qui a besoin de qui exactement et la santé comme bien public commun comment la partageons nous ? Une infimière a entrepris la préparation d’un mini-exposé pour les collègues sur le marketing sanitaire . Comment faire pour déclencher chez l’autre une motivation intrinsèque , comment faire de la prévention auprès de publics qui ne formulent pas de demandes dans le langage habituel . Etre malade néanmoins c’est aussi un évènement de vie qui relève de la demande ! Comment tout cela se parle, et s’écoute ? Quand la personne est venue une fois à une consultation d’observance, elle revient toujours, le plus dur c’est l’invitation , la lettre à elise que je me passe souvent en boucle quand j’écris !

Publicités

Merci de donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s