Education thérapeutique auprès de patients dits âgés

Notre travail dans un service de néphrologie nous invite à développer une réflexion sur la nécessité pour l’éducation thérapeutique d’intégrer une nouvelle donnée dans notre travail: le fait que les personnes en vieillissant sont confrontées à des polypathologies chroniques nécessitant de leur part un suivi de soins et de recommandations ayant un impact sur leur qualité de vie

Dans la mesure où dans les pays occidentaux, le fait de vieillir n’est plus associé à la peur de la mort mais à la crainte de l’émergence d’une maladie chronique, les adultes en vieillissant expriment leur degré de vulnérabilité face aux maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies neurologiques, le cancer et depuis peu les maladies rénales chroniques encore trop peu diagnostiquées. Si on prend les statistiques en gérontologie, il va même falloir développer le concept de maladie chronique comme   un stade de développement, une étape voire un nouvelle modalité de vie, un passage incontournable pour une part de plus en plus importante de la population  .
L’âge, le vieillissement ne seront plus associés au déclin bio clinique mais à une chronicisation de soins de plus en plus sophistiqués nécessitant de la part des patients un lourd investissement personnel et aussi familial pesant sur les couples. Cette nouvelle forme d’investissement personnel est à l’heure actuelle encore un grand impensé psychologique collectif et sociétal. Penser que vieillir deviendra l’équivalent de se soigner en suivant une multitude de prescriptions médicales, diététiques, physiomotrices est à considérer dès maintenant dans les programmes d’aide et d’accompagnement dans l’éducation thérapeutique
Se soigner, vieillir seront donc l’objet d’une activité à temps partiel pour certains, à temps complet pour d’autres pour ne prendre que l’exemple de la dialyse , nécessitant des apprentissages existentiels, transformationnels et pragmatiques voire corporels donnant lieu à des changements importants de style de vie . L’éducation thérapeutique prendra tout son sens si elle interpelle le modèle médical qui a présidé à son émergence dans les années 70 notamment dans l’asthme et le diabète. Au-delà de l’enseignement aux patients des savoirs ayant trait au maniement d’un certain nombre de compétences exigés par la spécificité de certains traitements, il va s’agir de plus en plus d’accompagner des projets individuels de longévité active dans lesquels les contraintes de soin vont devoir s’intégrer dans la vie des patients.
Publicités

Merci de donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s