On commence à s’ennuyer en éducation thérapeutique !

La maladie  représente un tournant existentiel  dans le déroulement de la vie d’une personne.Après ce tournant, la vie n’est plus comme avant ou au contraire elle  est encore plus comme avant au sens où elle vient renforcer des intuitions. On a trop longtemps enfermé psyché et soma  dans deux territoires différents et on a aussi trop longtemps pensé que la psyché commandait le soma voire qu’elle était la seule capable de désorganiser le soma.  Quel pouvoir on a ainsi attribué à une partie de l’humain à laquelle justement les humains n’avaient pas accès !  Lorsqu’on travaille avec  des malades, on voit bien que le soma a tout autant un impact sur la psyché qu’inversement. La douleur est persécutrice, les rêves post-anesthésie sont remplis d’aiguilles qui nous piquent plusieurs semaines après l’intervention.On écrit avec nos doigts, nos muscles mais aussi avec une tension sur le visage, on parle avec les sourcils qui se rapprochent, nos  mains qui s’ouvrent et se referment mécaniquement. Nous sommes aussi des corps et chacun d’entre nous dispose d’une construction identitaire somatique. Je suis en train de lire textes sur l’éducation somatique, je n’ai pas beaucoup travaillé dans ce domaine, je vais donc poursuivre mes lectures, écouter, essayer de comprendre et voir si on peut intégrer ce champ théorique et pratique dans l’enseignement de l’éducation thérapeutique .On commence à s’ennuyer en France en éducation thérapeutique et les recommandations de la haute autorité de santé sont lassantes . Dommage qu’on n’ait pas aussi des recommandations d’une haute autorité d’éducation. Les acteurs de terrain en ont marre de jouer aux ingénieurs, d’essayer d’entrer dans des cases et de découper leurs actions en unités parcellaires jusqu’à perdre le sens de ce qu’ils font. J’ai bien aimé ce mois-ci l’article critique  de Brigitte Sandrin Berthon sur le diagnostic éducatif et j’ai fait mon cours dans le DU de Paris VI sur ce texte que les étudiants (les soignants et les patients )ont commenté .On utilise le diagnostic pour mettre en valeur tous les dysfonctionnements comportementaux du patient comme si on décrivait une nouvelle maladie. Ainsi le patient est deux fois malade, une fois de sa maladie et une autre fois de son ignorance ou de son déni. J’avais déjà souligné ce point dans un des mes papiers. Un diagnostic en médecine c’est chercher ce qui ne va pas et là il n’y a rien à dire, c’est tout à fait utile mais en éducation si on commence par chercher ce qui ne va pas chez l’apprenant, il est difficile ensuite d’adopter une posture pédagogique. En éducation thérapeutique on a l’impression que le diagnostic éducatif est pratiqué comme un test de connaissances. Quant au récit thérapeutique du patient, il vaudrait mieux l’interdire s’il sert à classer les patients en «  il n’accepte pas  sa maladie, il est dans le déni, il refuse d’admettre ». C’est grave de faire parler quelqu’un pour le juger avec des catégories équivalentes à une disqualification car c’est de cela qu’il s’agit souvent dans les pratiques …On confond faire parler et écouter en permanence. On n’a pas le droit de faire parler qui que ce soit pour ensuite utiliser sa parole pour poser sur son dos et dans son dos un diagnostic pseudo-psychologique aux fins de lui  proposer un programme de rééducation . Ces façons de procéder sont inacceptables ! J’espère que dans les congrès à venir sur l’éducation thérapeutique, cette question de l’usage dangereux pour les patients mais aussi pour les soignants  des recommandations officielles  va être posé au moins dans la salle . Car quel organisateur de congrès va oser  inviter un orateur à  faire une contribution critique sur le diagnostic éducatif  ? Au moins dans les congrès en éducation, on invite toujours à la même table ceux qui sont pour et ceux qui sont contre telle ou telle méthode pédagogique quand bien même celle-ci relève de recommandations officielles !

Publicités

Merci de donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s