J’ai repris mon travail clinique

mainsJ’ai repris depuis trois semaines mon travail clinique dans un service d’oncologie (cancer du sein).

J’écoute et j’interviens un peu, pas beaucoup, juste quand je sens que c’est essentiel dans la consultation médicale à partir d’un regard tendu vers moi, des émotions qui ont besoin d’être partagées ou un espace dans la consultation médicale qui a besoin d’être habité.

J’apprends tout ce que je peux, j’écoute, j’observe le déroulement de la consultation. Des fois, Jean, le médecin, me fait part de ce qui va se passer avant la consultation mais c’est rare et je n’y tiens pas. Je veux être là où les choses se passent, quand les choses se passent sans préparation, sans à priori, sans préparation d’un soi qui sachant les choses à l’avance pourraient déjà se protéger de ce qu’il va entendre. Car oui des fois c’est cash, c’est dur, la consultation bascule en termes émotionnels.

En une demi-heure, un parcours de soin arrive au bout, des solutions thérapeutiques ont échoué, il faut en essayer d’autres dont la réussite n’est pas assurée, il faut faire face, tous ensemble à des alternatives. Dans ces situations souvent je me rapproche de Jean, de la personne qui est là, je bouge ma position dans l’espace car il s’agit de construire une enveloppe psychique qui contient au mieux ce qui se passe, ce qui s’énonce.

Dans ces moments là la température est différente dans la pièce dont je connais par cœur les fenêtres et chaque ligne de ses stores car dans l’après coup, c’est là que je vais fixer mon regard pour me reposer d’un orage émotionnel et me recharger avant d’entrer en contact avec la personne d’après.

D’autres consultations sont des consultations à points d’interrogation, tout se présente comme y étant possible, la personne m’indique de manière non verbale ou verbale que puisque je suis là cela l’intéresse que je m’exprime, que je parle, que je fasse des feed backs alors petit à petit en trois semaines, j’ai commencé à instaurer de courts dialogues de présentation de soi, de pourquoi je suis là, de questionnements qui m’habitent et c’est comme cela que les choses commencent…

Mes petits carnets s’écrivent tout seuls, je lis, j’apprends tout ce que je peux, les noms des médicaments, les contenus des examens cliniques, les stratégies thérapeutiques, j’observe comment Jean présente les conclusions de ses cheminements et raisonnements cliniques, je fais attention aux questions posées par chaque personne, je les recopie, je souligne celles qui reviennent le plus souvent, je recopie tout le vocabulaire utilisé par Jean pour expliquer le parcours de soin à chaque étape, les mots choisis et bien entendu plus les semaines passent, plus l’espace s’agrandit pour moi, je commence à dialoguer avec de plus en plus de personnes, ce sont encore des petits dialogues mais ils font que le lundi est un des beaux jours de ma semaine.

Publicités

3 réflexions sur “J’ai repris mon travail clinique

  1. Je ne vous connais pas mais je vous aime. Cet article m à bouleversée.

    J'aime

  2. Bonjour Catherine,
    Mes félicitations pour cette avancée et ce retour qui je le sais te tiens très à coeur auprès des patients.
    Malgré mes différentes tentatives depuis plusieurs mois je n’arrive pas à te contacter, aurais-tu la gentillesse de le faire s’il te plait quand tu pourras.
    Merci d’avance
    Céline Heintze , diplômée DU ETP à Angers et DIDEF à Genève
    contact parents-enfants alades pour l’association HTaPFrance

    J'aime

  3. Merci pour ce partage Catherine, un regard innovant et éclairé qui inspire…..

    J'aime

Merci de donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s