Cette semaine…

2016-11-26-15-26-23Cette semaine, j’ai retrouvé mes étudiants de master 2 avec joie, certains suivent mes aventures du lundi. J’ai aussi ouvert le DU à destination de patients et de professionnels : mission accompagnement parcours patient en cancérologie, et bien entendu lundi, je n’ai pas raté la consultation.

J’avais décidé d’observer, et aussi de noter les questions posées par les patientes à Jean en me disant que cela servirait de base de travail et d’exercices pour le DU.

Voici Madame V qui arrive, elle me reconnaît, je suis heureuse de la revoir surtout que maintenant, je fais partie des personnes familières de la consultation et je sens bien que du coup, c’est plus facile pour tout le monde. Je commence même à avoir des habitudes dans la consultation, la chaise près de Jean quand je sens que je dois être présente ou que jean veut tout simplement m’enseigner quelque chose et moi quand je veux lui enseigner quelque chose,  de ma propre initiative  je viens m’asseoir  près de lui et il m’arrive  de prendre le petit tabouret qui peut venir se mettre où on veut dans le bureau de consultation.

Depuis peu, des personnes m’invitent aussi à prendre part à la consultation c’est à dire qu’elles me parlent et me posent des questions La scène de travail est de plus en plus apprivoisée et c’est la raison pour laquelle je ne sèche pas la consultation même si je dois parfois en partir plus tôt pour me rendre à l’université.

C’est toujours aussi prenant et je travaille d’arrache pied à apprendre la multiplicité des stratégies thérapeutiques, la complexité du parcours de soin parfois bloqué parce qu’on a besoin d’un rendez vous en stomatologie, d’un ophtalmo, d’une assistante sociale en urgence, d’un document pour la préfecture. J’analyse les procédures, les trajectoires, je fais attention à tout.

Lundi Madame V s’est assise, elle a glissé les feuilles de résultats de ses examens sur le bureau de Jean. Il les lit, il est concentré, Madame V essaie de décrypter le visage de Jean, un vrai suspense de quelques secondes s’engage puis le dialogue s’installe à partir de la question de Madame V à Jean : « Alors c’est plutôt correct ou plutôt pas bon, cela a augmenté un peu ? » elle maintient son regard dirigé vers le bas de la page où il y a les données des marqueurs. Jean répond « Oui cela a augmenté un peu, mais c’est pas forcément un problème ! ». Madame V se recule un peu dans sa chaise et écoute, elle se détend petit à petit et la consultation continue. Ce sont ces phrases qui ponctuent la consultation, ces petits moments où tout s’arrête, et les mots surgissent, la réponse rassurante ou bien la réponse qui expose un peu plus longuement les choses, qui reprend chaque élément, les explique, et va aussi loin que la personne peut les suivre.

Les pauses et les secondes de silence ne sont plus alors du registre du suspense mais du registre de l’élaboration mutuelle entre le médecin et la patiente et dans ces moments-là intuitivement, je m’ajuste et je me cale psychiquement sur ce qui se passe, comme si j’essayais de voir comment je pouvais protéger la scène et le travail de collaboration qui se joue dans la rencontre.

Madame F lundi pose une question et s’adresse cette fois-ci à nous deux de manière assertive : Je voudrais savoir sur quoi la radiothérapie agit puisque tout a été enlevé ?

Je découvre alors la théorie des skip cellules… et les choses qu’il va falloir apprendre à expliquer clairement dans le DU car ces questions, elles seront posées par des dizaines de patientes et il faudra savoir répondre clairement à chacune d’entre elles.

Publicités

Merci de donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s